Le Jiu-Jitsu

Origines du Jiu Jitsu Brésilien

Mitsuyo Maéda, né au Japon en 1879, pratiqua d’abord le Jiu-Jitsu de l’école Tenshin-shinyo-ryu en 1896, avant d’entrer au Kodokan (école de Judo de Jigoro Kano créée en 1882) en 1897. Il effectua un premier séjour au Brésil en 1907, puis en 1914 (à Belem), et participa à l’établissement de la colonie japonaise au Brésil en 1920.  Durant cette période, il fut aidé par Gastao Gracie, descendant d’une famille écossaise. En remerciement, il enseigna l’art du combat à son fils, Carlos Gracie, qui l’enseigna à son tour à ses frères, Oswaldo, Gastao Jr, George Jr (Gastao et Cesalina Gracie avaient huit fils).foto15peq

Devenu leader du clan Gracie, le jeune élève Carlos qui était attiré par le combat réel modifia rapidement les techniques apprises par le comte Koma pour l’adapter à la réalité brésilienne. Carlos Gracie commença à tester lui-même ses techniques en lançant lui aussi des défis. Carlos Gracie avait la réputation de combattre n’importe qui, sans distinction de taille ou de poids. Il demeura invaincu et devint une légende au Brésil.

Helio Gracie était un autre frère de Carlos, mais le médecin lui avait déconseillé de pratiquer, en raison de sa santé fragile et il se contentait donc de regrder et d’écouter l’enseignement de son frère. À l’âge de 16 ans, il remplaça Carlos lors d’un cours, en se servant de ce qu’il avait mé180px-Masahiko_Kimura_vs_Helio_Gracie_ude-garamimorisé. Il commença ainsi la pratique du Jiu-Jitsu, mais repensa le Jiu-Jitsu traditionnel avec l’esprit brésilien et adapta les mouvement à sa propre physionomie, étant de petit gabarit (1m60, 64kg). Il créa ainsi un art martial propre, qui reste jeune par rapport à son ancêtre japonais.

Une première tentative d’imposer cet art martial face à l’école japonaise échoua ainsi en 1951, avec la défaite d’Helio Gracie face au champion du Japon de Judo, Masahiko Kimura. Celui-ci récidivait 8 ans plus tard en venant à bout de Santana, champion de Gracie Jiu-Jitsu (1 victoire et 1 nul).

Les enfants d’Hélio, Rickson et Royce,  sont devenus célèbres dans le monde entier avec leurs nombreuses victoires dans des combats contre des champions d’autres disciplines.  Royce s’est illustré dans les premières éditions de l’Ultimate Fighting Championship, ne perdant aucun match en cinq participations (11 victoires et un nul).

history02

Aujourd’hui,  des Académies de Jiu-Jitsu brésilien se sont créées un peu partout, chaque membre de la famille Gracie dirigeant sa propre académie (ou presque). Même si le nombre de pratiquants reste un peu plus restreint en Europe, il ne cesse de se développer d’années en années.

Philosophie du Jiu Jitsu Brésilien

Contrairement à la majorité des arts martiaux, qui privilégient le combat debout, pieds et poings, le Jiu-Jitsu brésilien se focalise sur le combat au sol, domaine extrêmement technique et où le gabarit joue moins. L’expérience montre en outre que les bagarres de rue entre deux adversaires se terminent souvent au sol.

Cela s’avère d’autant plus juste si l’un des deux adversaires a fait le choix de combattre au sol. En effet, on peut souvent forcer un adversaire à aller au sol, alors qu’en revanche on ne peut jamais obliger l’autre à combattre debout.

Dès lors, la victoire dans un combat libre entre deux adversaires passe généralement par une maîtrise des techniques de combat au sol. Il en résulte une place nettement moins importante laissée en matière de projections ou de techniques de frappe du Jiu-Jitsu brésilien par rapport aux autres arts martiaux.

La base du Jiu-Jitsu Brésilien repose sur la self-défense, mais se pratique également sous forme de combats sportifs, avec un système de points permettant de départager les deux adversaires.

L’ecole Flavio Behring

GrandMaster

L’Histoire de la Famille Behring est le reflet de l’histoire du Jiu-Jitsu au Brésil.

C’est en 1947 que Maître FLAVIO BEHRING a commencé son apprentissage de  » L’Art Souple  » avec le Légendaire Maître Hélio Gracie. Et c’est pendant ces 54 années d’instruction au près de la Famille Gracie, qu’il a atteint le niveau d’un excellent pratiquant, puis d’un compétiteur de haut niveau dans la tradition du Jiu-Jitsu au Brésil, et enfin un professeur prêt à instruire, orienter et éduquer des générations de pratiquants et de combattants.

Durant son enfance Flavio était frêle, manquait de souffle et avait souvent des crises d’asthme. ce qui le maintenait éloigné de toutes les activités sportives. C’est alors que le Père de Flavio, l’inscrivit dans l’Académie d’Hélio Gracie en espérant que cette activité l’aiderait à avoir un équilibre aussi bien physique qu’émotionnel.

Il y a plus de cinquante ans que Flavio mettait son premier kimono, pour lutter d’abord et avant tout contre sa maladie.

En 1952, à 14 ans Flavio est choisi par le patriarche de la Famille Gracie, Carlos Gracie, pour répondre à un défi lancé par un combattant japonais appelé Shimura (le tout couvert par la presse locale). Les Gracies Placèrent 5.000 Cr$ sur Flavio mais Shimura n’est jamais apparu.

En tant qu’élève appliqué, Flavio devint moniteur dans l’Académie Gracie aidant le professeur João Alberto Barreto. Et puis il s’occupa pendant plusieurs mois des élèves de João Alberto, qui se rétablissait d’une blessure au genou. A l’âge adulte, Flavio qui travaillait dans le Marketing, à toujours continué à donner des cours de Jiu-Jitsu. A la même époque il inscrivit ses enfants dans la grande académie du maître João Alberto Barreto dès l’âge de 4 ans.

MiyoStrongWH8Y0813

Avec João Alberto, Flavio voyagea aux USA en 1963 pour faire des démonstrations pour le FBI, l’Académie Navale, les Universités Policières (New York Athletic Club…) en acceptant la confrontation avec n’importe quel combattant utilisant n’importe quelle technique, pour tester l’efficacité du Jiu-Jitsu. Les participants comme les spéctateurs furent étonnées de la suprématie du Jiu-Jitsu sur les autres techniques de combat.

Pendant plusieurs années, à partir de 1964, FLAVIO BEHRING travailla pour diffuser le Jiu-Jitsu et élargir son horizon, notamment en se rapprochant du Judo.

MarceloBehring_PortraitQuelques années plus tard, deux jeunes combattants commencèrent à prendre leurs marques dans le Jiu-Jitsu, basées sur le fondement technique et une connaissance profonde de la for
e traditionnelle de cet art. A 14 ans Marcelo et Sylvio Behring commencèrent un entraînement spécifique sous l’œil vigilant de leur Père, Flavio, désireux de former des combattants forts et de bons professeurs

Marcelo Marcelo

Le Behring Jiu-Jitsu est une institution orientée sur l’Education, la Préparation et le développement du caractère de ses élèves, et c’est le résultat de la longue présence et aussi de son engagement pour le Jiu-Jitsu et son développement technique.

karatebushido5_Flavio Behring

Behring Jiu Jitsu Alsace

La section de Jiu-Jitsu Brésilien de Wintzenheim a été fondée en 1996 sous l’impulsion de Yves Mathalin, suite à la rencontre de Rickson Gracie l’année précédente.

C’est à partir de 2000 qu’il fait la rencontre de Flavio Behring et qu’il suivra son école, pour recevoir 10 ans plus tard la ceinture noire des mains du Grand Maître.

FLAVIO YVES ALEX

Secondé par Alex Thomann (Professeur ceinture noire 1er degré Behring), la section propose l’enseignement du Jiu-Jitsu Brésilien pour tous niveaux, depuis ses principes de base (self défense) jusqu’aux techniques sportives plus avancées, avec & sans kimono (Grappling). Aujourd’hui représentatif de l’école Behring, le club de Wintzenheim enseigne le Jiu-Jitsu Brésilien et ses concepts tel qu’il est prodigué par le Grand Maître Flavio Behring. Chaque année des stages sont organisés avec le Grand Maître, pour continuer à étudier et parfaire le Jiu-Jitsu Brésilien.

Rollology Europe

JITS

theme by teslathemes